MÀJ PROJETS CV TEXTES

CONTACT

EXTRA

BRASSER DE L'AIR
LIFE ON MARS ?
MOTUS ANIMI CONTINUUS
LE DÉBUT DE LA FIN
LA CHALEUR DE L'USURE
RÉÉCRITURES
MAINMISE : THE MEDIUM IS THE MESSAGE
CRAAACK !
QUÉBEC CHASSE ET PÊCHE, LA PREMIÈRE DÉCENNIE
RUE NOTRE-DAME,1887
LE CRI WILHEM
LA VIE APRÈS LA MORT
DANS LA SALLE DE PRESSE
FANTOMATIQUE
À L'AFFÛT ET À L'ÉCOUTE
BARDA
LE BRUIT ET LE SILENCE
146 SECONDES D'ÉCOUTE
SUR LA CÔTE D'ABRAHAM
DE L'AUTRE CÔTÉ
POURQUOI MARCHER ?
THE END
ALLERS-RETOURS
RETOURNER SA VESTE
LA 132 SANS VOITURE OU PRESQUE
UNE SEPTIÈME LEÇON SUR LE SON ET LE SENS
AUTRES CONSIDÉRATIONS SUR LE TEMPS QUI PASSE
CHRONOLOGIE DE LA LENTEUR
PIANO PIECE #4
AU 18, RUE DE ...
DERNIER MOUVEMENT
6 CHEMINS D'UN LIT À L'AUTRE
5 LIVRES PRATIQUES
PASSAGES
PRENDRE LA PORTE
DES COURANTS D'AIR
SYSTÈMES DE SONS
DES LIGNES DE HAUTEUR
I.E
VERS LA POUBELLE
LES UNITÉS
2 MINUTES 23
IN/OUT
DANS LA POUBELLE
C.A.D
DÉCHIRURE
DYNAMO
SOUS-SOL
TRI-
DEUX-PIÈCES
LE LIT
L'ANGLE MORT
CODE D'ACCÈS
PARKING

   
L'ANGLE MORT, projection vidéo et diffusion sonore quadraphonique, écran de projection (boîtier lumineux) et mur de stucco, 2005. Conception sonore en collaboration avec Éric Desmarais.

 

 

L’ANGLE MORT propose une expérience vidéo où l’espace de la galerie devient un lieu de rencontre entre  les protagonistes de la vidéo et le spectateur.

L’installation vidéographique L’angle Mort est un dispositf vidéo dans lequel des individus récitent tour à tour et face à face des extraits de journaux intimes et de correspondances. Chacune des interventions étant précédée, en attente de son tour de parole, d’une période morte où l’intervenant attend la fin du commentaire de son opposant avant d’y répondre, il se retrouve, constamment, dans l’angle mort du spectateur. Dans cette étude audio-visuelle, le public se retrouve nez à nez avec la nervosité, les bégaiements, les hésitations et les chuchotements à travers un jeu de ressemblances et de contaminations de la gestuel du corps. La nervosité propre à l’attente laisse transparaître les nonchalances, les erreurs de ton, la fatigue mais également les cafouillages loufoques et les sourires imprévus. Les correspondances entre les façons de faire s’y présentent comme autant d’indices d’un langage en construction.

Ce projet a donn é lieu a une version pour 2 écrans et 10 enceintes acoustiques présenté à la Maison de la culture Frontenac.

cahier B-312 #85 avec texte de Anne-Marie Belley