MÀJ PROJETS CV TEXTES

CONTACT

EXTRA

BRASSER DE L'AIR
LIFE ON MARS ?
MOTUS ANIMI CONTINUUS
LE DÉBUT DE LA FIN
LA CHALEUR DE L'USURE
RÉÉCRITURES
MAINMISE : THE MEDIUM IS THE MESSAGE
CRAAACK !
QUÉBEC CHASSE ET PÊCHE, LA PREMIÈRE DÉCENNIE
RUE NOTRE-DAME,1887
LE CRI WILHEM
LA VIE APRÈS LA MORT
DANS LA SALLE DE PRESSE
FANTOMATIQUE
À L'AFFÛT ET À L'ÉCOUTE
BARDA
LE BRUIT ET LE SILENCE
146 SECONDES D'ÉCOUTE
SUR LA CÔTE D'ABRAHAM
DE L'AUTRE CÔTÉ
POURQUOI MARCHER ?
THE END
ALLERS-RETOURS
RETOURNER SA VESTE
LA 132 SANS VOITURE OU PRESQUE
UNE SEPTIÈME LEÇON SUR LE SON ET LE SENS
AUTRES CONSIDÉRATIONS SUR LE TEMPS QUI PASSE
CHRONOLOGIE DE LA LENTEUR
PIANO PIECE #4
AU 18, RUE DE ...
DERNIER MOUVEMENT
6 CHEMINS D'UN LIT À L'AUTRE
5 LIVRES PRATIQUES
PASSAGES
PRENDRE LA PORTE
DES COURANTS D'AIR
SYSTÈMES DE SONS
DES LIGNES DE HAUTEUR
I.E
VERS LA POUBELLE
LES UNITÉS
2 MINUTES 23
IN/OUT
DANS LA POUBELLE
C.A.D
DÉCHIRURE
DYNAMO
SOUS-SOL
TRI-
DEUX-PIÈCES
LE LIT
L'ANGLE MORT
CODE D'ACCÈS
PARKING

   
LES UNITÉS, installation vidéo et interventions architecturales in situ, deux vidéos synchronisées et matériaux divers, 7 min. (en boucle), 2007. 

ARRIÈRE                 AVANT 1/9
  plans

Dans l’installation LES UNITÉS, j'explore, à travers les notions de cohabitation dans le cadre de l'image et de distance entre les corps, le potentiel de récit inscrit dans la  gestuelle corporelle. Pour produire ce récit parcellaire, j’ai demandé à une somme d’individus de traverser l’espace cadré par ma caméra dans la Galerie de l’UQAM. Ces individus, je les ai sélectionnés par affiliation géographique au lieu de tournage. Je me suis intéressé aux populations satellites d’un tel lieu. Outre les étudiants et les enseignants, qui « habitent » un tel espace ? J’ai donc invité concierges, agents de sécurité, errants, jeunes « skateboarders » etc. à déambuler dans mon dispositif de tournage in situ.  En maintenant le même cadrage, cela me permet de rejouer l’ordre de passage des marcheurs et de construire un récit de poursuite et de succession à travers l’opération du montage.

«Ayant utilisé le lieu d’exposition comme espace de tournage, l’artiste a filmé, un élément à la fois,des agents de sécurité, des cyclistes, des employés d’entretien, un chat, des bouts de papiers, ainsi que de la fumée et il les fait se rencontrer à l’écran, dans un récit imaginaire. Entre tous ces passants prennent place des jeux de cache-cache et d’imitation, des moments de poursuites, de bifurcations et d’arrêts. (…)L’installation montre également l’écart qui existe entre l’expérience d’un lieu et sa représentation vidéographique. Ici, les images et les sons s’inscrivent donc entre la tricherie et des effets de réel afin de projeter l’attention du visiteur sur le lieu dans lequel il se trouve.» extrait du communiqué de presse.

mémoire de maîtrise (48p.) texte d'accompagne de l'exposition Les Unités