MÀJ PROJETS CV TEXTES

CONTACT

EXTRA

BRASSER DE L'AIR
LIFE ON MARS ?
MOTUS ANIMI CONTINUUS
LE DÉBUT DE LA FIN
LA CHALEUR DE L'USURE
RÉÉCRITURES
MAINMISE : THE MEDIUM IS THE MESSAGE
CRAAACK !
QUÉBEC CHASSE ET PÊCHE, LA PREMIÈRE DÉCENNIE
RUE NOTRE-DAME,1887
LE CRI WILHEM
LA VIE APRÈS LA MORT
DANS LA SALLE DE PRESSE
FANTOMATIQUE
À L'AFFÛT ET À L'ÉCOUTE
BARDA
LE BRUIT ET LE SILENCE
146 SECONDES D'ÉCOUTE
SUR LA CÔTE D'ABRAHAM
DE L'AUTRE CÔTÉ
POURQUOI MARCHER ?
THE END
ALLERS-RETOURS
RETOURNER SA VESTE
LA 132 SANS VOITURE OU PRESQUE
UNE SEPTIÈME LEÇON SUR LE SON ET LE SENS
AUTRES CONSIDÉRATIONS SUR LE TEMPS QUI PASSE
CHRONOLOGIE DE LA LENTEUR
PIANO PIECE #4
AU 18, RUE DE ...
DERNIER MOUVEMENT
6 CHEMINS D'UN LIT À L'AUTRE
5 LIVRES PRATIQUES
PASSAGES
PRENDRE LA PORTE
DES COURANTS D'AIR
SYSTÈMES DE SONS
DES LIGNES DE HAUTEUR
I.E
VERS LA POUBELLE
LES UNITÉS
2 MINUTES 23
IN/OUT
DANS LA POUBELLE
C.A.D
DÉCHIRURE
DYNAMO
SOUS-SOL
TRI-
DEUX-PIÈCES
LE LIT
L'ANGLE MORT
CODE D'ACCÈS
PARKING

   
SYSTÈMES DE SONS, interventions sonores dans la ville, durée variable.
ARRIÈRE                 AVANT 1/6

Avec système de sons, j'ajoute des éléments sonores à l’espace public à l’aide d’un ghetto blaster fait main. L’intervention se produit en deux temps. En déplacement, la diffusion de séquences de  bruit de pas sur des surfaces incongrues (neige, flaque d’eau, etc.) s’inscrivent en rupture avec le contexte immédiat. Lors de mes déplacements, je tente de synchroniser mes pas préenregistrés à ceux des passants. Une fois immobile, j'ajoute d’autres éléments de bruitage  à la réalité sonore du lieu où je me trouve afin de créer un décalage entre ce qu’il y a à voir et ce que l’on entend. Sons de chats qui miaulent, de tracteur qui passe, de canettes écrasées, de roches lancées au sol, etc. viennent successivement  prolonger l’imaginaire sonore du lieu.